Bill Gates continue à investir sur les énergies propres en Europe, dont l’hydrogène

Ursula von der Leyen et Bill Gates ont annoncé aujourd’hui la conclusion d’un partenariat inédit entre la Commission Européenne et le réseau Breakthrough Energy. Celui-ci est destiné à stimuler les investissements dans les technologies climatiques qui permettront de parvenir à une neutralité carbone. Il vise à mobiliser un montant maximal de 820 millions d’EUR (1 milliard de US$) sur la période 2022 à 2026.

Voir la vidéo.

Les projets concernent quatre secteurs à haut potentiel : l’hydrogène vert, les carburants durables pour l’aviation, le captage direct de l’air, ainsi que le stockage d’énergie de longue durée.

« Grâce à notre pacte vert pour l’Europe, nous voulons faire de celle-ci le premier continent neutre pour le climat d’ici à 2050 » a commenté Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne. « L’Europe a en outre une occasion unique de devenir le continent de l’innovation climatique. Pour y parvenir, la Commission européenne mobilisera, au cours de la prochaine décennie, des investissements massifs dans des secteurs nouveaux et en transformation », a-t-elle poursuivi.

Pour Bill Gates, fondateur de Breakthrough Energy, « l’Europe jouera un rôle déterminant, car elle a fait preuve depuis longtemps d’un engagement sans faille en faveur du climat et d’excellence dans les domaines des sciences, de l’ingénierie et des technologies ».

Le financement de l’UE destiné au partenariat est envisagé au titre du programme Horizon Europe et du Fonds pour l’innovation, dans le cadre d’InvestEU et dans le respect des procédures de gouvernance établies. Le programme Catalyst de Breakthrough Energy mobilisera des capitaux privés et des fonds philanthropiques, en montants équivalents, pour financer les projets sélectionnés. Le partenariat sera également ouvert aux investissements nationaux des États membres de l’UE

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting