Une bourse d’un million d’euros pour le projet hydrogène d’un élève de l’ISAE Supaero

bourse projet hydrogène ISAE Supaero
Une bourse d’un million d’euros pour le projet hydrogène d’un élève de l’ISAE Supaero

Comme l’annonce son école dans un communiqué, Joseph Risson a obtenu un prix de la part de la fondation suisse Lopez-Loreta*. Il va bénéficier d’un million d’euros pour développer son projet VirajH2.

Et de quel projet s’agit-il ? Sur LinkedIn, la page dédiée à la start-up indique que « le concept se base sur la valorisation de l’hybridation de deux technologies existantes (Turboprop et Pile à combustible) grâce à l’injection de vapeur. La génération d’eau à bord par la pile à combustible est une opportunité pour l’aérien. L’injection de vapeur, principe largement développé au sol, permet d’améliorer les performances énergétiques et environnementales des turbines à gaz ».

Des moyens pour financer une recherche plus poussée

Joseph, qui est en 3e année du cursus ingénieur, en dit plus dans l’interview qu’il a accordé au site de son école. Et il explique aussi que la bourse va lui donner les moyens de passer du prototype basse puissance à une phase de recherche et développement structurée au sein de trois laboratoires partenaires : le laboratoire Laplace (Laboratoire Plasma et Conversion d’Énergie), l’IMFT (Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse) et l’ISAE-SUPAERO. « Nous estimons cette phase de maturation à environ quatre ans », indique-t-il. L’élève rend hommage au passage aux structures de son école, dont le nouvel incubateur.

Joseph Risson a obtenu ce prix avec son associé, Paul de Goÿs, qui est diplômé de Polytech’Lille et déjà entrepreneur. Tous deux ont seulement 24 ans… « Ces 1M€ représentent déjà un immense pas vers nos objectifs. Mais la route est encore longue et les défis nombreux, mener à bien ce projet en parallèle de nos études par exemple… », avait commenté l’élève de l’ISAE-Supaero sur LinkedIn.

*La fondation encourage chaque année des étudiants de quatre Hautes Écoles publiques européennes, à mener un projet innovant et hautement prometteur, qui peut être un projet de recherche académique ou un projet entrepreneurial. Ces écoles sont l’ISAE-SUPAERO et l’École Polytechnique Paris-Saclay en France, l’École Polytechnique Fédérale de Zurich et l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse.

Vous voulez en savoir plus sur la France ? Alors nos derniers articles sur l’hexagone devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur la France ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène