Bus à hydrogène : après Pau, Versailles s’y met en 2019

L’ex-STIF (Syndicat des Transports d’Ile-de-France), rebaptisé Ile de France Mobilités, a décidé d’engager la transition écologique en première couronne parisienne. On retiendra que le syndicat, en partenariat avec le groupe SAVAC et l’agglomération Versailles Grand Parc vont expérimenter sur 7 ans deux bus hydrogène dans le cadre du programme européen 3EMOTION. Compte tenu des délais de fabrication (18 mois), auprès du constructeur néerlandais Van Hool, l’expérimentation pourra débuter dès le 1er semestre 2019. Rappelons que c’est la date à laquelle Pau va mettre en service 6 bus à hydrogène.

Cette expérimentation aura 3 financeurs : Ile de France Mobilités pour 60 %, 3Emotion pour 30 % et l’agglomération de Versailles Grand Parc pour 10 %. Le coût de l’expérimentation est estimé à 2.8M d’€ sur 7 ans.

Le groupe Savac, qui exploitera ces véhicules, exprime sa satisfaction d’avoir « le privilège d’expérimenter ces autobus à hydrogène, une première en Île-de-France ! ». le transporteur vient de prendre livraison de 12 autocars 100 % électriques et dispose à ce jour, avec 50 véhicules GNV et électriques, de la plus grande flotte propre de France.

Il ne s’agit pas d’une action isolée. Le syndicat de transport francilien souhaite apparemment évaluer plusieurs technologies. Ainsi, le réseau d’Argenteuil accueillera 8 véhicules électriques. Après la ligne 341 (Porte de Clignancourt – Charles-de-Gaulle Etoile) ce sera la seconde ligne entièrement équipée de véhicules électriques. Dans les prochains mois un projet électrique sur le réseau saint quentinnois et un projet GTL (gas to liquid) est également en cours de finalisation sur le bassin chellois.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting