Toyota poursuit ses efforts dans le camion à hydrogène

Le constructeur développe des initiatives au Japon, mais aussi en Thaïlande, où il va produire de l’hydrogène à partir de déchets agricoles.

A travers le CJPT (Commercial Japan Partnership Technologies Corporation), qu’il a créé avec Hino et Isuzu, Toyota va aider la préfecture de Fukuoka (côte nord de l’île de Kyushu) à atteindre la neutralité carbone. Pour cela, il va fournir avec ses partenaires des utilitaires et des camions fonctionnant avec des piles à combustible. Les autorités locales ont élaboré un plan qui prévoit la production en grands volumes d’hydrogène pour un usage dans la mobilité et dans les usines.

Toyota vient aussi de lancer un projet en Thaïlande, un pays où il est présent depuis 60 ans. En partenariat avec le groupe alimentaire CP (Charoen Pokphand Group), le géant japonais va y introduire l’hydrogène. L’accord prévoit d’abord une production d’hydrogène à partir de déchets agricoles. Il s’agit ensuite d’utiliser ce carburant pour alimenter des camions, qui seront ajoutés à la flotte du groupe CP. En bonus, Toyota aidera son partenaire à optimiser ses trajets par la connectivité et la planification d’itinéraires.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting