Un groupe de travail sur les carburants d’aviation durables

Le gouvernement a lancé aujourd’hui un groupe de travail pour favoriser le développement des carburants d’aviation durables. L’objectif est de créer en France une filière de carburants durables permettant au secteur de l’aérien d’atteindre ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de décarbonation en 2050.

Dans le cadre d’une rencontre au ministère de l’Ecologie, Agnès Pannier-Runacher, Clément Beaune et Roland Lescure ont lancé ce groupe, qui a pour ambition de regrouper des acteurs de haut niveau de l’aérien, de l’aéronautique et de l’énergie. Ces carburants durables, qui sont des biocarburants issus de la biomasse ou des carburants de synthèse (e-fuels), peuvent permettre des gains d’émissions de gaz à effet de serre de 70% à 95% (sur l’ensemble de leur cycle de vie) par rapport au kérosène fossile. C’est un levier efficace, à court et moyen terme mais aussi à plus long terme, notamment pour les vols long-courriers. De plus, c’est un moyen de réduire la dépendance de la France aux importations et de préserver son indépendance énergétique, tout en créant des emplois dans les territoires en lien avec nos filières agricoles et de déchets.

Régulièrement, l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur se réuniront, afin de partager des objectifs communs, à la fois en termes de production, mais aussi d’intégration de ces carburants durables.

Par ailleurs, les ministres ont présenté les lauréats de l’appel à projets « Développement d’une filière de production française de carburants aéronautiques durables ». Il a été lancé en 2021 dans le cadre de la Stratégie nationale « Produits biosourcés et biotechnologies industrielles – Carburants durables » de France 2030 et est opéré par l’ADEME. Parmi eux, les projets REUZE (ENGIE THERMIQUE France avec la participation d’ArcelorMittal, d’Infinium et de l’Institut Mines-Télécom), Avebio (Consortium Elyse Energy et Khimod) et BioTJet (développé par la société éponyme qui compte parmi ses actionnaires Elyse Energy, Avril, Axens, Bionext, et IFP Investissements) ont été primés.

Afin de passer désormais à une phase d’industrialisation et de création d’unités de production de biocarburants, il a été décidé le lancement d’une consultation flash des acteurs afin d‘identifier les freins à lever et d’élaborer des modalités d’accompagnement adaptées, d’ici le salon du Bourget au mois de juin.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Advert here 2