Un bateau à hydrogène pour la Coupe de l’America ?

Une équipe néo-zélandaise veut faire participer un bateau à hydrogène à l’America’s Cup avec des piles à combustible fournies par Toyota. Une initiative qui pourrait donner des idées.

Propulser par de l’hydrogène un bateau à foils pour qu’il vole au-dessus de l’eau n’est pas vraiment une idée nouvelle. Alain Thébault a essayé de le faire avec SeaBubble, puis à travers d’autres compagnies qu’il a fondé ensuite (BubbleFly, The Jet). Mais, c’est sans doute une première dans le domaine de la compétition. On doit cette initiative à l’équipe ETNZ (Emirates Team New Zealand).

Elle a conçu un bateau à foils baptisé » Chase Zero, qui utilise deux piles d’origine Toyota de 80 KW. Celles-ci sont combinées avec 2 batteries de 42 kWh et deux moteurs de 220 kW. L’ensemble permet de filer jusqu’à 50 noeuds avec une autonomie de 180 km. Les deux modes d’électrification sont complémentaires : les batteries permettent de fournir rapidement de l’énergie lors des appels de forte puissance, alors que les piles à combustible peuvent recharger ces mêmes batteries en vitesse de croisière.

D’une longueur de 10 m et pouvant embarquer 6 personnes, le catamaran à foils de ETNZ va sans doute susciter de l’intérêt. Il a en tout cas navigué avec succès récemment dans la baie d’Auckland.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting