HDF accueille un actionnaire pour sa centrale aux Caraïbes

Hydrogène de France franchit une étape majeure pour sa centrale RSB (Renewstable Barbados), le plus grand projet de production d’hydrogène dans les Caraïbes. La société Rubis fait son entrée au capital à hauteur de 51%. Et un autre partenaire pourrait aussi s’inviter à hauteur de 30% du projet avant sa construction.

Développée par HDF Energy, RSB est un projet de grande centrale énergétique qui fournira une électricité de base propre, résiliente, stable et compétitive 24/7 à 16 000 habitants. Situé à St Philip, sur l’île de la Barbade, la centrale RSB aidera l’État insulaire à atteindre son objectif de 100% d’énergies renouvelables d’ici 2030, sans les problèmes d’intermittence liés aux EnR. Utilisant uniquement le soleil comme source principale d’électricité (50 MW d’énergie solaire), le projet RSB combinera 128 MWh d’hydrogène vert et un stockage par batterie pour fournir une production continue d’énergie, jour et nuit.

L’arrivée de Rubis – un opérateur français indépendant du secteur de l’énergie – fait suite à l’accord stratégique signé entre les deux entreprises énergétiques en juin 2021. HDF Energy est également en discussion active avec la Barbados Sustainable Energy Cooperative Society.

Le projet RSB, d’une valeur de plus de 100 millions de dollars, est une duplication du projet CEOG, la première centrale en construction développée par HDF Energy et située en Guyane française. Avec déjà 18 projets similaires en cours et une présence dans des zones géographiques clés, la société française a l’intention de devenir un leader mondial de l’hydrogène-énergie.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting