Chéreau poursuit les tests de sa remorque frigorifique H2

Le projet ROAD* devait en principe se terminer fin septembre, mais la remorque frigorifique à l’hydrogène (une première mondiale) de Chéreau joue les prolongations. Entamée depuis début juillet, l’expérimentation va se poursuivre pendant encore quelque temps pour fiabiliser le système. Il est à noter que la remorque à pile à combustible est utilisée en conditions réelles par le transporteur Malherbe en Normandie pour le transport de produits frais.

Comme on peut le voir sur cette photo, il est possible de faire le plein d’hydrogène en Normandie. En l’occurrence, il s’agit de la station que le conseil départemental de la Manche a ouvert à Saint-Lô et qui se trouve dans l’enceinte du bâtiment. Une station qui peut donc s’ouvrir aux autres véhicules. La remorque frigorifique de Chéreau a déjà fait le plein aussi à la station de Jouy-en-Josas (Yvelines) chez Air Liquide.

Ce projet ROAD va encore faire parler de lui dans un mois. La clôture officielle se fera dans le cadre du salon Solutrans (du 19 au 23 novembre à Eurexpo, à Lyon). Ce sera d’ailleurs l’occasion pour Chéreau et ses partenaires (Arts et Métiers-ParisTech, Amvalor, Carrier, le FC Lab de Belfort, Tronico et Malherbe) de faire un retour d’expérience.

*Refrigerated Optimized Advanced Design

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting