Bons retours pour le Citroën Jumpy à hydrogène

La marque aux chevrons est la première du groupe Stellantis à faire un retour sur son utilitaire à hydrogène, utilisé par le groupe Suez.

Après un mois d’usage intensif, sur son site de Carcassonne, le groupe énergétique est satisfait du e-Jumpy Hydrogen. Le bilan est positif et Suez met en avant l’adéquation entre les prestations offertes et les usages exigés par les activités de ses agents. Ce sont les conducteurs de travaux qui utilisent exclusivement ce VUL zéro émission dans leurs activités quotidiennes. Leurs missions sont multiples et se traduisent par des visites de chantiers, du réapprovisionnement de gros et petit matériel ou encore des interventions de réparation d’urgence en cas de fuite d’eau. D’où le besoin impérieux d’avoir un véhicule disponible 24/7 avec une autonomie suffisante sans avoir à ravitailler le véhicule au cours de la journée. Ils opèrent ainsi chaque jour des trajets plutôt courts (une centaine de kilomètres) mais fréquents sur la ville et sa périphérie, avec un véhicule qui doit être disponible rapidement.

Précision importante : le véhicule est généralement chargé à plus de la moitié de son volume, le chargement excédant souvent 200 kg. Malgré tout, Suez pointe l’optimisation du temps d’exploitation du véhicule, sa polyvalence d’usage et la vitesse de ravitaillement, tout en utilisant une source d’énergie propre. Le Jumpy à hydrogène conserve donc son volume et sa charge utile.

Pour Richard Meyer, en charge de la Stratégie et du Développement International, au sein de la division Véhicules Utilitaires de la marque, « ce modèle complète l’offre de véhicules utilitaires légers zéro émission, la plus large du marché. Cette nouvelle solution combine les deux technologies Batterie Lithium-ion et Pile à combustible à Hydrogène afin de répondre aux usages intensifs des professionnels grâce à un temps de recharge hydrogène de seulement 3 min et une autonomie de 400 km. Une technologie qui jouera un rôle essentiel dans le déploiement des solutions de mobilité zéro émission à destination des professionnels ».


Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting