CMA CGM : un fonds d’1,5 Md€ pour la transition énergétique

Le Groupe français a décidé de créer un Fonds spécial Énergies, doté d’un budget de 1,5 Md € sur 5 ans pour accélérer la transition énergétique en vue d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Il cible également l’hydrogène.

Ce fonds investira pour soutenir la production industrielle de nouvelles énergies, ainsi que des solutions de mobilité à faibles émissions dans toutes les activités du Groupe (transports maritime, terrestre et aérien, activités portuaires et logistiques, bureaux). Il permettra de soutenir une plateforme mondiale d’innovations développée avec de grandes entreprises, des PME, des startups, des acteurs académiques et scientifiques.

Le fonds s’articulera autour de 4 piliers : le soutien au développement et à la production d’énergies renouvelables (dont les e-fuels comme le méthanol, mais aussi le e-méthane*) pour les navires, en complément du gaz naturel liquéfié ; la décarbonation des terminaux portuaires, des entrepôts et des flottes de véhicules terrestres (en développant la production d’énergies décarbonées tels que l’éolien, le solaire, la biomasse, l’hydrogène, et en électrifiant les véhicules terrestres) ; le lancement d’expérimentations (prototype de porte-conteneurs dédié aux liaisons régionales propulsé à l’hydrogène liquide, en partenariat avec Energy Observer) ; et enfin la sobriété et l’efficacité énergétique des modes de travail et des mobilités au sein du groupe.

Le fonds disposera d’une équipe dédiée et opérationnelle dès octobre 2022, réunissant les meilleurs talents (ingénieurs, énergéticiens, analystes financiers, project manager). Elle orientera l’ensemble de la stratégie de l’entreprise vers le développement de solutions énergétiques bas carbone et l’accélération de leur mise en place.

*CMA CGM est partenaire du projet Jupiter 1000, 1er démonstrateur industriel en France de production d’hydrogène et de e-méthane piloté par GRTgaz

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting