Flixbus passe à l’hydrogène avec ZF

En coopération avec Freudenberg, Flixbus et l’ONG environnementale Atmosfair, l’équipementier allemand ZF participe au projet HyFleet, qui vise à concevoir et tester un autocar 100 % électrique. Le projet s’étalera sur trois ans et permettra d’optimiser la conception des piles à combustible dans les autocars.

L’étude de faisabilité concerne le dimensionnement de la batterie et de la pile à combustible, ainsi que le refroidissement du système et les pics de charge à prendre en compte lors de l’exploitation du système de transmission. Dans ce contexte, ZF apporte son expertise en matière de transmission 100 % électrique des véhicules industriels, y compris l’électronique de puissance et le contrôle par logiciel de tous les composants consommateurs d’énergie. Le consortium bénéficie également du savoir-faire du Groupe dans de nombreux projets destinés à la production en série et portant sur la mobilité électrique des véhicules industriels.

Le consortium est piloté par Freudenberg Fuel Cell e-Power Systems GmbH, une filiale de Freudenberg Sealing Technologies. Outre l’efficacité énergétique de cette transmission, il prend également en compte les caractéristiques de conduite et d’utilisation, par exemple lors du ravitaillement en hydrogène.

En plus du projet HyFleet, ZF et Freudenberg étudient conjointement d’autres applications pour le développement de solutions de piles à combustible pour la mobilité et les applications industrielles.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting