Corse : deux stations d’hydrogène vert pour la mobilité

Basée à Aleria (Haute-Corse), la société Corstyrène inaugure ce jeudi deux petites stations pour alimenter des chariots-élévateurs. Une première phase avant de proposer de l’hydrogène vert pour de la mobilité lourde.

L’île de Beauté est un cas d’usage car elle fait partie des ZNI (Zones insulaires Non-Interconnectées au réseau électrique français). L’hydrogène permet justement de répondre aux besoins d’autonomie (énergétique), en utilisant les énergies renouvelables. Précisément, c’est ce qu’a souhaité faire Corstyrène, une société spécialisée dans l’isolation thermique ((à partir de polystyrène expansé). Désirant réduire son empreinte carbone, elle a fait aménager un parking couvert pour les employés de la société sur lequel une centrale photovoltaïque (d’une capacité de 100 kWc) a été installée afin de produire une électricité propre. Le soleil Corse permet ainsi d’alimenter 2 électrolyseurs, qui génèrent de l’hydrogène vert.

L’inauguration de ce matin* concerne deux stations fournies par Atawey. Elles vont servir à alimenter une flotte de chariots de manutention de marque Still, équipés d’une pile à combustible de Plug Power. Les chariots sont au nombre de 7 aujourd’hui et vont passer progressivement à 14.

La première phase de ce projet d’ampleur fait l’objet d’un financement en quasi- fonds propres de 200 K€, en partenariat avec la Banque des Territoires. Sur un budget total de 1,5 million d’€, l’ADEME couvre 40 % des dépenses sur les stations et la mobilité.

D’ores et déjà, une seconde phase s’amorce. Elle fait l’objet d’une étude de potentiel et d’opportunité pour le déploiement d’un écosystème hydrogène en Corse réalisée par Seiya Consulting. De plus, le projet accueille un nouveau partenaire, Général du Solaire, spécialisé dans le solaire et accompagnant des projets d’hydrogène en France métropolitaine. L’objectif est pour Corstyrène est de devenir producteur d’un hydrogène vert compétitif et de déployer une nouvelle station pour la mobilité (bus, poids-lourds, bennes à ordures), le long de l’axe entre Bastia et Porto-Vecchio.

*Elle se fera en présence d’une grande partie du monde institutionnel corse, dont le sous-préfet de Corté, M. BOSSUYT, ainsi qu’Hugues VALENTON, expert auprès du Préfet de Haute-Corse.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting