Coup d’accélérateur pour le taxi à hydrogène

Les parisiens ont vu ce matin des taxis Hype à hydrogène remonte les Champs-Elysées. Et pour cause, tout près de là, et à quelques mètres de l’Elysée, des acteurs clés de la filière étaient réunis au Pavillon Gabriel pour annoncer une alliance. Air Liquide, Toyota, Idex et HYPE ont décidé de créer une société commune pour développer le taxi à hydrogène.

Elle a pour nom Hysetco. D’un budget de 100 millions, la société est détenue à part égale par chacun des partenaires à hauteur de 25 %.

C’est un écosystème complet qui se met en place avec les véhicules, les stations et le service client. L’objectif est d’arriver à 600 véhicules avant la fin 2020, à Paris (contre 100* aujourd’hui). Toyota a obtenu la garantie de pouvoir obtenir la production de 500 exemplaires en plus de la Mirai. La prochaine capitale visée est Bruxelles, où HYPE a prévu de s’implanter.

« C’est un très grand jour », a commenté Mathieu Gardies, le PDG de la STEP qui opère le service HYPE. C »est aussi le Président de la société commune.

La société commune proposera ensuite aux autres taxis et VTC de se convertir à l’hydrogène. Et sur un plan international.

*62 Hyundai ix35 FCV et 38 Toyota Mirai

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting