Création d’une coentreprise entre Toyota des constructeurs chinois sur l’hydrogène

Toyota va créer une société conjointe avec cinq entreprises chinoises (dont China First Automobile, Dongfeng Motor et Guangzhou Automobile) pour développer des systèmes de piles à combustible destinés aux véhicules utilitaires. La coentreprise, détenue à hauteur de 65 % par Toyota, sera basée à Pékin.

La structure, qui sera capitalisée à hauteur de 5 milliards de yens (45,8 millions de dollars), sera établie d’ici à la fin de l’année. Les partenaires installeront un laboratoire de recherche à Pékin, où chaque entreprise apportera son savoir-faire dans les composants clés des piles à combustible, les systèmes de contrôle et l’équipement d’intégration. L’objectif est d’utiliser la technologie des piles à combustible dans les camions, les autobus et autres véhicules utilitaires.

Il existe aussi chez Toyota des projets avec les constructeurs Guangzhou Automobile (GAC), FAW, Higer Bus, Beiqi Foton Motor Co Ltd et Beijing SinoHytec Co Ltd.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting