Crit’Air : voyant au vert pour l’hydrogène

A partir de ce lundi, il est désormais  obligatoire d’arborer dans Paris la fameuse vignette Crit’Air, instaurée par le ministère de l’Écologie et du Développement durable. Plus de 2,5 millions de français ont commandé cette vignette (payante) qui autorise ou non un véhicule à circuler en fonction de son niveau de pollution. Il existe 6 différentes classes, la plus vertueuse étant la vignette verte pour les véhicules électriques, y compris l’hydrogène.

Pour ceux qui l’ignoreraient, des véhicules à hydrogène circulent déjà dans les rues de la capitale : les Hyundai de la compagnie de taxis STEP, des véhicules d’Air Liquide (Hyundai et Mirai) ainsi que certains de la mairie de Paris (Kangoo H2).

En tant que véhicules électriques, ils peuvent rouler tous les jours. Et notamment pendant les pics de pollution.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting