Daimler et Volvo : c’est du sérieux

L’accord entre Daimler et Volvo autour du camion à hydrogène a passé un cap supplémentaire. Ce qui était une déclaration d’intention est devenu un accord contraignant pour les deux parties, qui vont donc créer une co-entreprise. Volvo Group va acquérir pour 600 millions 50 % des parts de Daimler Truck Fuel Cell GmbH & Co. KG (la société que le groupe allemand a rapatrié au sein de sa division camions et qui produit des piles à combustible). La transaction devrait se faire dans le courant du premier semestre 2021, sous réserve de l’approbation des autorités compétentes.

Bien que restant concurrents, les industriels pourront s’approvisionner à la même source pour la PAC. Leurs premiers camions H2 sortiront d’ici trois ans.

Le souhait des deux partenaires est ainsi de répondre à la demande du marché, sachant que la batterie et l’hydrogène coexisteront à bord des camions. La future co-entreprise produira des piles de différentes puissances et même des produits destinés à des applications stationnaires.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting