Daimler s’allie à Linde autour de l’hydrogène liquide

Alors que la mobilité hydrogène va connaître une accélération dans le domaine des camions, Daimler continue d’avancer sur l’hydrogène liquide. Il vient d’annoncer un partenariat avec Linde, afin de tester le nouveau procédé sLH2 (subcooled liquid hydrogen) qui permet d’augmenter la densité énergétique et de rendre le plein à la fois plus rapide et plus simple. Un site pilote doit être mis en place en 2023 en Allemagne.

Daimler et Linde promettent la transparence autour de ce procédé, invitant ainsi d’autres industriels à l’adopter pour créer un marché de masse.

Le constructeur allemand voit beaucoup d’avantages à l’hydrogène liquide, en particulier au niveau du stockage (réservoirs plus petits et plus légers). Son camion aura une autonomie de 1 000 km.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting