De l’hydrogène à 200 bars en sortie d’électrolyseur chez ERGOSUP

La start-up française, dont le siège est dans la Drôme, vient de franchir une nouvelle étape importante de son développement technologique. La société a mis au point un procédé innovant d’électrolyse, qui a d’ailleurs été primé dans le cadre du Concours du Mondial de l’Innovation, dont elle est lauréate.

Ce procédé permet en effet de produire de l’hydrogène « vert » (c’est-à-dire sans émission de gaz carbonique), directement à très haute pression pour permettre son stockage. L’installation de démonstration conçue et implantée par ERGOSUP permet de remplir des bouteillons avec 200 bars d’hydrogène sans compresseur mécanique. Une première unité sera lancée sur le marché dès 2018. Le premier marché visé étant la fourniture d’hydrogène à des flottes de petits véhicules (drones, vélos, chariots…), ce système permettra le remplissage direct de cylindres ou de réservoirs à bord des véhicules à hydrogène.

Il s’agit d’une première étape, car ERGOSUP se donne une nouvelle cible de 350 bars.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting