De l’hydrogène pour Chamonix

Les travaux ont démarré cet été pour la future centrale hydroélectrique de Taconnaz, en Haute-Savoie. Ce projet, lancé en 2015 par les deux communes des Houches et de Chamonix, doit déboucher sur la production moyenne évaluée à 12,5 Gwh d’électricité, grâce au torrent qui descend du glacier des Bossons. La centrale a pour vocation de fournir de l’énergie à 4 000 foyers. Le budget s’élève à 8,4 M d’euros et la mise en service est prévue fin 2019.

Ce n’est qu’une première étape, par les deux communes et leur opérateur* réfléchissent à produire de l’hydrogène sur le même site de Taconnaz, d’ici deux ans. Il serait obtenu par électrolyse de l’eau. Depuis 2015, la centrale hydroélectrique de Port-Mort (Eure), basée sur le cours de la Seine, produit déjà de l’hydrogène par ce même procédé. Toutefois, dans le cas de la centrale de Taconnaz, ce type d’énergie serait obtenu à partir d’une eau de glacier, ce qui serait en l’occurrence une première.

*Voltalia, qui exploitera la centrale au nom de la société Taconnaz énergie, dont les deux communes concernées ont une partie des parts.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting