De l’hydrogène pour la flamme des JO à Tokyo


C’est une première dans l’histoire des jeux. De l’hydrogène sera utilisé pour allumer la flamme des Jeux Olympiques et Paraolympiques pendant une partie de sa traversée du Japon et jusqu’à son arrivée à Tokyo. Et ce, tant pour le chaudron que pour la torche, qui resteront allumés du 24 juillet au 6 septembre. L’hydrogène sera produit à partir de ressources renouvelables par JXTG Nippon Oil & Energy Corporation (qui est un des principaux sponsors) sur un site à Namie-Machi, qui se situe dans la préfecture de Fukushima. C’est un symbole fort pour des JO placés justement sous le signe du zéro carbone. A l’occasion de ces jeux, 500 véhicules à hydrogène seront déployés pour illustrer la volonté du Japon de promouvoir cette forme d’énergie.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting