Des bus à hydrogène chez Toyota dès 2017

Toyota débutera la commercialisation de bus à pile à combustible hydrogène (PAC) à partir de début 2017 sous le nom de Toyota FC Bus. Après avoir testé à plusieurs reprises leur utilisation pratique sur le terrain, le Bureau des Transports du Gouvernement métropolitain de Tokyo compte en exploiter deux sur des itinéraires fixes. Le constructeur japonais prévoit de mettre en service plus d’une centaine de ces bus, principalement dans l’agglomération de Tokyo, dans l’optique des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020. Leur commercialisation dès le début de l’année 2017 – une première au Japon – aidera le grand public à mieux comprendre leur utilité dans le cadre des transports en commun.

Pour concevoir le Toyota FC Bus, Toyota s’est appuyé sur l’expérience acquise dans le développement du bus à PAC en partenariat avec Hino Motors, Ltd. (Hino). Le système de pile à hydrogène retenu est le TFCS (Toyota Fuel Cell System) initialement conçu pour la Mirai. De fait, son rendement énergétique est supérieur à celui des moteurs à combustion interne et ses performances environnementales bien meilleures, puisqu’il n’émet ni CO2 ni polluant en roulant.

Le bus embarque deux piles de 114 kW.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting