Des français associés au premier ferry H2 au monde

On sait depuis novembre dernier que la Norvège va se doter du premier ferry au monde à l’horizon 2021. Le contrat a été remporté par Norled auprès de l’Administration publique des routes norvégienne. La compagnie maritime était en compétition avec Fjord 1 et Boreal. Ce que l’on sait moins, en revanche, c’est que des français sont associés au design de ce navire. Norled s’est en effet associé à la filiale hexagonale de LMG Marin, un concepteur originaire de Norvège et basé à Bergen. Les bureaux de la filiale sont situés à Toulouse. Sur sa page LinkedIn, LMG Marin France déclare être fier de participer à un tel projet.

Les premières images ont été révélées en début de mois.

Ce cabinet de design toulousain a déjà conçu plusieurs ferries hybrides diesel-électriques pour Norled.

Il est à noter que Norled a aussi remporté l’appel d’offres grâce à un autre partenaire Westcon Power & Automation. Protech, Ballard Power Systems et Linde Engineering sont également des contributeurs et des fournisseurs clés du projet. On notera que le choix technique a été d’installer le réservoir d’hydrogène liquide (d’une capacité de stockage trois tonnes) sur le toit du ferry, de façon à ce que sa source d’énergie soit bien visible. C’était aussi la meilleure implantation pour des raisons de sécurité.

Le bateau mesurera 80 mètres pour une capacité de 299 passagers et 80 voitures. Il entrera en service en 2021 dans le comté de Rogaland pour desservir Hjelmeland, Skipavik et Nesvik.

Récemment, Norled s’est vu décerner le Thor Heyerdahl International Maritime Award pour ce projet innovant.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Share on twitter
Share on linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting