Trois gaziers investissent dans le fonds Clean H2

Déjà réunis dans le cadre du projet de dorsale européenne*, Enagas, Snam et GRTgaz ont décidé d’investir chacun à hauteur de 33 millions d’euros dans le fonds Clean H2 Infra. Soit, un investissement total de 100 millions d’euros.

Clean H2 Infra Fund est un fonds à impact géré par Hy24 (une joint-venture entre Ardian et FiveT Hydrogen), dont l’objectif est de soutenir le développement du secteur des infrastructures d’hydrogène décarboné. Il a déjà réuni plus de 1 500 millions d’euros en partenariat avec des investisseurs industriels et financiers. Il s’agit de la plus grande plateforme mondiale d’investissement dans le secteur des infrastructures d’hydrogène décarboné.

Hy24 s’appuie ainsi sur l’expérience d’Ardian en matière d’infrastructures, de gestion d’actifs, du savoir-faire de FiveT Hydrogen dans la chaîne de valeur de l’hydrogène, ainsi que de l’expérience des trois transporteurs de gaz dans la gestion des infrastructures gazières et de la technologie hydrogène.

En investissant dans le fonds Clean H2 Infra, Enagás, Snam et GRTgaz souhaitent accélérer le développement de l’industrie de l’hydrogène décarboné.

*Un projet d’infrastructure hydrogène pan-européenne, basée notamment sur des infrastructures gazières existantes converties. Cette étude présente un réseau de canalisations d’hydrogène de près de 40 000 km d’ici 2040, reliant 19 États membres de l’UE ainsi que le Royaume-Uni et la Suisse.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting