Des moyens ambitieux pour les projets liés à l’hydrogène

Dans le cadre de la conférence organisée par l’AFHYPAC, et visant à présenter le plan hydrogène du gouvernement, il a été question de la recherche.

Guillaume Boudy, Secrétaire général pour l’investissement, a indiqué que le PIA 4 inscrivait ses moyens « dans la durée ». La volonté est de « sortir des silos », « se coordonner », avec une « task force, qui intègre l’ensemble de la chaîne de valeur de la recherche aux entreprises », les « projets étant portés au plus haut niveau ».

Arnaud Leroy, le Président de l’ADEME, a rappelé que l’agence opérait « le petit plan hydrogène » (celui de 2018) avec des appels à projets qui ont été un « succès ». Elle va mettre « beaucoup plus d’argent pour faire sauter des verrous », avec 150 millions engagés pour 2021. L’ADEME travaille avec la BPI et l’ANR, a indiqué M. Leroy. Lequel se montre très confiant sur les appels à projets de nouvelle génération et de « forte ambition ». Au passage, il a indiqué qu’il ne fallait pas négliger le véhicule léger, en citant le cas du projet ZEV en région Auvergne-Rhône-Alpes. Bpifrance a rappelé pour sa part son soutien aux start-ups, dont McPhy, Lhyfe, Hysilabs, Bulane, ou encore Hydrogène de France. La structure espère créer une « hydro-tech » sur le modèle de la « Deep Tech », a déclaré son Président Nicolas Dufourcq.

Pour l’ANR, Arnaud Torres a ensuite détaillé la façon dont sont menés les projets de recherche, en lien avec le PIA. Il a indiqué que le CEA et le CNRS étaient les copilotes sur les programmes prioritaires liés à l’hydrogène, mais que les projets étaient ouverts à d’autres organismes.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting