Des précisions sur le plan hydrogène


Sur son site, le ministère de l’Economie revient sur la partie hydrogène du plan de relance (France Relance). On peut lire que la volonté est de développer une filière d’hydrogène vert en France, afin de se positionner à la pointe des technologies de production d’hydrogène renouvelable et bas carbone en vue d’atteindre la neutralité carbone avant 2050 et de créer de la valeur sur le territoire. Bercy indique que le développement de cette filière pourrait créer de 50 000 à 100 000 emplois d’ici 2030.

La stratégie nationale de l’hydrogène passera par plusieurs leviers :

-soutien aux projets portés par les entreprises dans les territoires, afin notamment de favoriser l’émergence d’une offre française de solutions hydrogène
-mise en place d’un mécanisme de soutien à l’hydrogène produit par électrolyse de l’eau par appel d’offres et complément de rémunération
-mise en place d’un projet commun européen (IPCEI) en vue de soutenir l’industrialisation sur le territoire et le développement de démonstrateurs.

Grâce au plan de relance, l’Etat pourra contribuer au financement de projets de recherche pour le développement des solutions décarbonées basées sur l’hydrogène pour le maritime et l’aviation. Il est également prévu le lancement d’un projet européen (IPCEI) visant à développer et industrialiser des solutions françaises (de piles à combustible, de réservoirs et de matériaux pour permettre le développement de véhicules à hydrogène pour la mobilité, d’électrolyseurs pour la production d’hydrogène bas carbone et la décarbonation de sites industriels).

Jusqu’en 2022, il sera consacré 2 milliards d’euros.

Bercy rappelle enfin que de premières étapes de la stratégie hydrogène ont été lancées dès 2020 (appel à manifestation d’intérêts auprès des industriels, train Hydrogène).

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting