Des stations d’hydrogène nouvelle génération à Senlis

a7h140035

Piloté par H2NOVA (une société de conseil dans le domaine de l’hydrogène) et le Cetim (centre technique des industries mécaniques), le projet européen H2REF* vise le développement d’une nouvelle génération de stations de distribution d’hydrogène. Ses premiers travaux débuteront à Senlis, dans l’Oise.

Enclenché en septembre 2015, ce projet va se dérouler en trois ans, dans le cadre de la deuxième phase de l’initiative européenne « piles à combustibles (PAC) et hydrogène » (Fuel Cell & Hydrogen Joint Undertaking – FCH JU 2). Cette initiative, soutenue par le programme Horizon 2020 de l’Union européenne et la Norvège, vise le déploiement commercial des solutions hydrogène et PAC pour l’énergie et le transport à travers le vieux continent.

Le projet H2REF est porté par un consortium à double coordination Cetim/H2NOVA, réunissant quatre acteurs européens (Hexagon, Haskel, CCS et LBST), ainsi que l’UTC de Compiègne, en tant que sous-traitant du Cetim. Le programme comprend le développement d’un prototype de station, celui des moyens de contrôle et de validation de la conception et la réalisation d’un équipement sous pression adapté, la validation grandeur nature d’un système complet et l’initiation des travaux normatifs.

*Development of a cost effective and reliable hydrogen fuel cell vehicle refuelling system

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting