Des taxis à hydrogène à La Haye

L’expérience de HYPE à Paris donne des idées. La ville de La Haye, aux Pays-Bas, a en effet lancé un appel d’offres pour un moyen de transport neutre en carbone. Celui-ci a été remporté par le groupe de transport Noot Personenvervoer, qui a proposé d’utiliser des taxis à l’hydrogène. La flotte sera composée de 35 Mirai, livrées par le concessionnaire local de Toyota. La Haye est la première ville néerlandaise à proposer ce type de mobilité partagée.

Le patron de Noot Personenvervoer, Martijn Kersing, justifie le choix de l’hydrogène par son autonomie et le remplissage rapide du réservoir. Il explique que les taxis doivent être disponibles 24h/24. Il a fait référence à Paris, où une centaine de taxis à l’hydrogène roulent déjà (et ils seront 600 d’ici la fin 2020).  Pour sa part, le professeur Ad van Wijk de l’Université Technique de Delft, déclare que le développement à l’échelle de l’hydrogène peut décarboner plus rapidement la société. Il estime que la ville de La Haye envoie un signal fort.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting