Dunkerque : GRTGaz pourrait lancer une infra de transport de CO2, en plus de l’hydrogène

dunkerque transport hydrogène

L’Appel à Manifestation d’Intérêt lancé par GRTgaz en février dernier est concluant : pas moins de 13 entreprises ont répondu et fait part de leurs besoins. Une infrastructure de transport de CO2 devrait voir le jour, en plus de celle pour l’hydrogène sur le port de Dunkerque.

Après le transport d’hydrogène sur 20 km, voici celui du CO2. Parmi les 13 entreprises qui ont exprimé leur intérêt, on trouve des acteurs majeurs comme ArcelorMittal Dunkerque, Aluminium Dunkerque, le projet AMeLi-Green Lime Solutions porté par ArcelorMittal et ses partenaires, ou bien encore le projet Reuze de production de e-carburants porté par Engie et ses partenaires. À noter que 5 entreprises sont des industriels émetteurs de CO2 cumulant un besoin de transport de plus de 3,5 millions de tonnes de CO2 par an (soit 20% des émissions de la région dunkerquoise).

À l’issue des échanges avec ces entreprises, GRTgaz a lancé une étude de faisabilité pour un ouvrage d’une trentaine de kilomètres selon un tracé qui permettra de connecter les projets qui ont exprimé leur intérêt. Cette étude permettra d’établir le dimensionnement et le tracé de l’infrastructure, ainsi qu’une première évaluation de son coût. Elle est co-financée par l’ADEME dans le cadre de la démarche ZIBaC (Zones Industrielles Bas Carbone).

« Demain, cette infrastructure pourra être étendue dans les Hauts-de-France, et être reliée en aval avec des projets d’infrastructures offshore connectés à des stockages géologiques permanents en mer du Nord », explique Thierry Trouvé, Directeur général de GRTgaz.

Une infra de transport d’hydrogène en vue à Dunkerque

L’AMI portant sur le transport d’hydrogène à Dunkerque a été tout aussi concluant. 11 entreprises ont confirmé des besoins qui valident l’opportunité d’une première infrastructure de transport d’hydrogène sur le port. Précisément, 5 producteurs cumulant jusqu’à 1 GW de capacité installée ont manifesté leur intérêt pour raccorder des projets de production d’hydrogène renouvelable ou bas carbone au réseau de transport. 6 consommateurs industriels ont également manifesté leur intérêt au projet.

Vous voulez en savoir plus sur Dunkerque ? Alors nos derniers articles sur les Hauts-de-France devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits cette région française ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2