Une première Ministre qui connaît l’hydrogène

Après Edith Cresson sous François Mitterrand, Elisabeth Borne devient donc la seconde femme à accéder à Matignon. Elle sera en charge de la planification écologique, comme le souhaitait le président Emmanuel Macron.

Cette haute fonctionnaire, diplômée de Polytechnique, a notamment dirigé la RATP avant d’entrer en politique. Mme Borne a d’abord été ministre en charge des Transports dans le premier gouvernement d’Edouard Philippe, en 2017, avant de devenir en 2019 ministre de la Transition écologique et solidaire, en remplacement de François de Rugy, démissionnaire.

Quand elle occupait ce poste, des appels à manifestation d’intérêt ont été lancés sur le thème de l’hydrogène. Par ailleurs, Elisabeth Borne s’était exprimée en juin 2020 sur le thème de l’hydrogène, en annonçant un futur plan du gouvernement. « Je crois à l’hydrogène vert sur la mobilité, l’industrie et comme composant de notre équilibre énergétique pour le stockage des énergies intermittentes », avait-elle déclaré à l’époque à l’Agence France Presse.

Sa nomination devrait donc être gage de continuité pour la filière.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting