Elogen ravi d’être retenu par l’IPCEI Hy2Tech

Elogen ravi d'être retenu par l'IPCEI Hy2Tech
Elogen ravi d’être retenu par l’IPCEI Hy2Tech

Le fabricant d’électrolyseurs se félicite d’avoir été retenu parmi les entreprises éligibles au projet d’intérêt européen commun Hy2Tech, regroupant 15 pays dont la France, et qui pourra bénéficier de 5,4 milliards d’euros d’aides publiques.

Elogen fait partie des 41 projets sélectionnés dans le cadre du PIIEC « Hy2Tech », dans la catégorie « Technologie de production d’hydrogène ». Le projet consiste, d’une part, à accroître l’intensité de sa R&D pour développer des stacks innovants d’électrolyseurs à membranes échangeuses de protons, et, d’autre part, à construire à Vendôme (Loir-et-Cher) une usine permettant la production en masse de ces stacks.

Pour mémoire, la gigafactory Elogen démarrera sa production en 2025 et sera dotée d’une capacité de production de 1 GW.

Les informations sur le montant d’aide octroyé à chacun des participants du PIIEC seront disponibles dans la version non-confidentielle de la décision de la Commission Européenne.

Vous voulez en savoir plus sur Elogen ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Elogen ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde