L’aéroport de Bordeaux et Elyse Energy s’associent dans les carburants d’aviation durables

L’aéroport de Bordeaux et Elyse Energy s’associent dans les carburants d’aviation durables

Les deux partenaires vont combiner leur expertise, de la production à Lacq à l’avitaillement à Bordeaux, afin de décarboner le transport aérien. Une filière locale de e-kérosène va voir le jour.

Cette association en Nouvelle-Aquitaine était assez naturelle. Dès 2022, l’Aéroport de Bordeaux-Mérignac était le premier aéroport commercial français de plus d’un million de passagers à proposer de façon permanente du carburant aérien durable (CAD ou SAF – sustainable aviation fuel en anglais) à un taux d’incorporation de 30%. Non loin de là, sur le bassin de Lacq (Pyrénées-Atlantiques), Elyse Energy va implanter une usine pour produire du kérosène à partir d’électricité nucléaire et renouvelable, et de biomasse. Le producteur sera en mesure de délivrer 75.000 tonnes par an de e-biocarburant dès 2028.

Les synergies entre les deux acteurs étaient donc évidentes. « Avec le projet de BioTJet porté par Elyse Energy, et ses partenaires Avril, Axens et l’IFPen sur le bassin de Lacq, il nous semblait naturel d’unir nos forces pour travailler conjointement aux modalités de fourniture de e-biokérosène sur la plateforme Aéroportuaire de Bordeaux-Mérignac », commente Pascal Pénicaud, Président d’Elyse Energy.

Les deux partenaires vont étudier les volumes de CAD nécessaires aux besoins de l’Aéroport de Bordeaux. Il s’agira ensuite de concevoir des contrats d’achat et de distribution, de mettre en place l’approvisionnement nécessaire au niveau régional et l’avitaillement. Elyse Energy et l’aéroport de Bordeaux essaieront aussi de développer cette filière régionale en y associant de nouveaux acteurs.

Vous voulez en savoir plus sur Elyse Energy ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Elyse Energy ici.

Vous utilisez LinkedIn ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute