Energy Observer : le calendrier se précise pour la dernière ligne droite et le retour

Energy Observer : le calendrier se précise pour la dernière ligne droite et le retour
Energy Observer : le calendrier se précise pour la dernière ligne droite et le retour

Comme nous l’avons déjà écrit, le catamaran à hydrogène se trouve aux Etats-Unis. Pour sa dernière escale, il va longer la côte Est puis mettre le cap sur Saint-Malo puis Paris.

Après Fort Lauderdale (Floride), où il a accosté du 26 février au 3 mars, Energy Observer va se rendre à Washington, du 14 au 20 mars. Il sera ensuite visible à New-York, du 10 au 22 avril*, puis à Boston, du 1er au 5 mai. Accor, BPCE et sa filiale Natixis, Toyota, Sustainable Ocean Alliance, Battery Park City, Brookfield et de nombreux partenaires d’Energy Observer bien implantés aux Etats-Unis seront pleinement mobilisés durant ces semaines évènementielles sur la côte Est.

Le catamaran quittera ensuite les Etats-Unis en passant par le Canada, à St John’s, du19 au 22 mai. Ce sera ensuite le retour en France. La première étape sera le retour triomphal à Saint-Malo, son port d’attache, du 14 au 26 juin. Energy Observer sera ensuite à Paris pour plusieurs mois, au moment des JO 2024 et jusqu’à mi-octobre.

*Cette escale très attendue se conclura durant la journée de la Terre, le 22 avril, en mettant à l’honneur la web-série “Solutions”

Vous voulez en savoir plus sur Energy Observer ? Alors nos derniers articles sur la société devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Energy Observer ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène