Energy observer : c’est l’Amérique

Le catamaran à hydrogène est arrivé lors de la journée de la Terre, le 22 avril, à Long Beach (Californie). Un timing adéquat, car ce même jour, le Président Joe Biden organisait un Sommet sur le climat aux États-Unis.

Après 27 jours de navigation depuis les îles Galapagos, le navire a emprunté la Los Angeles River, non sans saluer au passage le majestueux « Queen Mary ». Accueilli par le Consulat de France à Los Angeles et le California Fuel Cell Partnership, l’équipage mené par Victorien Erussard a amarré le catamaran au Pine Avenue Pier, au port de Long Beach. Cette escale, jusqu’au 28 avril, est la 65ème de l’Odyssée autour du monde d’Energy Observer.

Le choix de la Californie était évident. Cet Etat a la plus forte concentration mondiale de voitures fonctionnant à l’hydrogène (plus de 7 000 en 2019) et un objectif de 5 millions de véhicules zéro émissions d’ici à 2030, contre 350 000 à ce jour.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting