Energy Observer au Brésil

Energy Observer Brésil

Le catamaran à hydrogène d’Energy Observer s’arrêtera à Fortaleza du 16 au 24 novembre pour une escale exceptionnelle au Brésil. Une étape qui conclura sa seconde traversée transatlantique.

Pour la 6ème année de son odyssée exceptionnelle à travers le monde, Energy Observer est parti d’Afrique (Afrique du Sud, Namibie) avant de mettre le cap sur le Brésil, avec une escale sur l’île de Sainte-Hélène au coeur de l’Atlantique Sud. Au total, le bateau aura réussi à couvrir 3 385 milles nautiques en 23 jours en totale autonomie énergétique.

Pour cette étape au Brésil, Energy Observer est invité par Qair, partenaire officiel de l’Odyssée, avec le soutien de ses partenaires tels que le groupe Accor, Air Liquide et Toyota ainsi que la collaboration active de l’ambassade de France au Brésil et le Consulat de France à Recife.

Avec près de 215 millions d’habitants, le Brésil se classe neuvième au rang des plus gros consommateurs d’énergie au niveau mondial. Près de la moitié de sa demande en énergie primaire est satisfaite par les énergies renouvelables, notamment l’hydroélectrique, la bioénergie, l’éolien et le solaire, qui forment environ 80% de son mix électrique. Leader mondial dans le domaine des biocarburants, le Brésil mise sur le développement à grande échelle de carburants de deuxième génération, essentiels à la production de carburants d’aviation durables (SAF). La région nord-est, riche en ressources éoliennes et abritant 80% des parcs éoliens nationaux, voit en l’État de Ceará et en particulier Fortaleza, un site privilégié pour l’éolien.

Vous voulez en savoir plus sur Energy Observer ? Alors nos derniers articles sur l’organisme devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Energy Observer ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Advert here 2