ENGIE et Arianegroup se lancent dans le bateau à hydrogène

Les deux industriels ont signé un accord pour présenter un premier bateau alimenté par de l’hydrogène liquide d’origine renouvelable d’ici 2025. L’accord va se traduire dans un premier temps par la construction d’un liquéfacteur à Vernon (Eure). La ville accueille « le plus grand site d’essai opérationnel hydrogène en Europe », a souligné André-Hubert Roussel, directeur général d’ArianeGroup* (coentreprise entre Airbus et Safran).

Dans un deuxième temps, les deux entreprises souhaitent proposer des produits et services en lien avec l’hydrogène liquide, en priorité pour le transport maritime et fluvial.

Le projet se traduira par une phase de recherche et développement jusqu’en 2024, puis de démonstration commerciale dans un port à partir de 2025 pour alimenter un premier bateau. Les solutions doivent ensuite être déployables à partir de 2030.

*ArianeGroup maîtrise les systèmes de propulsion fondés sur l’hydrogène liquide et les infrastructures sols associées depuis plus de 40 ans grâce à l’aventure Ariane. A ce titre, le groupe emploie plus d’un millier de personnes en France et en Allemagne travaillant quotidiennement sur les technologies hydrogène.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting