EODev amène l’hydrogène aux grandes compétitions automobiles

La filiale d’Energy Observer a exposé et surtout fait la preuve de l’efficacité de son groupe électrogène à hydrogène à l’occasion du Grand Prix de France de Formule 1, au Castellet. L’opération se déroulait dans le cadre de l’événement Choose France « Smart & Sustainable Mobility ». La partie hospitalité du Circuit Paul Ricard était ainsi alimentée en électricité grâce à de l’hydrogène renouvelable fourni par LINDE FRANCE.

La technologie sera aussi à l’honneur lors des 24 h du Mans en août prochain. Cette fois, EODev électrifiera la fan zone grâce à l’hydrogène.

En attendant, le groupe électrogène – qui utilise une pile à combustible de la Mirai – s’affiche chez Toyota France. Elle est exposée dans le cadre de l’événement Beyond Zero. Il est rappelé que le système a illuminé la Tour Eiffel le 25 mai dernier.

Clairement, l’événementiel constitue un débouché pour ce groupe électrogène H2.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Share on twitter
Share on linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting