La Foenix H2 voit rouge aux 24 h du Mans

Foenix H2 rouge 24 H du Mans
La Foenix H2 voit rouge aux 24 h du Mans

De nouveau présent au Mans, dans le cadre du Village Hydrogène, le groupe GCK va communiquer sur le moteur à hydrogène. Le samedi 15 juin, après un an de mise au point, la Foenix H2 prendra la piste pour la toute première fois en public, avec d’autres bolides.

On l’avait vue en bleu la première fois. Présentée en statique lors des 24 Heures du Mans 2023, la Foenix H2 a beaucoup évolué ces 12 derniers mois. C’est désormais une « vraie » voiture de course, car elle atteint bien l’objectif de 450 kW (612 ch) avec de l’hydrogène. L’équipe de Solution F (filiale de GCK) a trouvé les bonnes solutions au niveau de l’admission et en ajoutant des injecteurs d’eau qui préviennent toute combustion anormale d’hydrogène dans les cylindres, un phénomène particulièrement destructeur.

Tous ces développements ont été validés au banc d’essai chez Solution F (l’un des rares en France équipés pour l’hydrogène) ainsi que sur plusieurs circuits, notamment celui de Charade. C’est la base arrière de GCK, qui l’a équipé d’une station d’avitaillement en hydrogène. Et sur la piste de Lurcy-Lévis, l’auto a atteint 280 km/h.

Hydrogène liquide en approche

Puisque le bleu est déjà préempté, notamment par Alpine, GCK a choisi le rouge pour sa Foenix H2. Une couleur qui lui permet de se distinguer. Et c’est sous cette livrée qu’elle se livre en vidéo et fait vrombir son V8. On peut la voir sur LinkedIn.

Le 13 juin, le groupe fera connaître ses ambitions par rapport à ce véhicule. « L’expérience acquise avec la Foenix H2 nous est très utile dans la conception et l’optimisation du moteur 100 % maison, projet sur lequel nous reviendrons à l’occasion des 24 Heures du Mans », indiquait en mai Eric Boudot, le Président de GCK. « Nous pourrons encore gagner en performance et en autonomie en stockant l’hydrogène sous forme liquide. Cette voiture préfigure les GT et protos de demain », confie Hugues Baude, directeur général adjoint de Solution F.

Vous voulez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière? Alors suivez-nous sur LinkedIn.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

BFC H2 VERT