Fusion PSA-FCA : quel impact sur l’hydrogène ?

Fusion PSA-FCA

Le groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel) et FCA (Fiat, Abarth, Alfa Romeo, Chrysler, Dodge, Jeep, Lancia, Maserati, RAM) ont donc décidé de se regrouper et de procéder à une fusion entre égaux. Si les discussions aboutissent, le nouvel ensemble sera piloté depuis une holding située aux Pays-Bas.

Sur le papier, le français est en position de force et pourrait faire bénéficier à l’italo-américain de son expertise en matière d’électrification. PSA va en effet prochainement produire ses propres moteurs électriques, en coopération avec Nidec (Leroy Somer). La fusion serait un moyen d’optimiser la fabrication de ces composants, sachant que FCA a annoncé un plan ambitieux d’électrification.

Et pour l’hydrogène ? On sait que PSA va lancer trois utilitaires (Citroën Jumpy, Peugeot Expert, Opel Vivaro) en 2021. Ces véhicules partagent une même plateforme. Il est trop tard pour y ajouter un utilitaire Fiat. Néanmoins, il est évident que ce premier coup d’essai pourrait être réédité plus tard (les deux groupes ont une longue expérience dans la production en commun de VUL). Et puis, cela pourrait faire du sens de proposer de l’hydrogène sur de gros SUV par la suite. Avec Jeep, Dodge et RAM (et pourquoi pas Alfa), plusieurs candidats sont éligibles.

Grâce à l’expertise d’Opel, mais aussi de Faurecia (dont il est actionnaire), le groupe PSA pourrait mieux rentabiliser une technologie qui coûte cher. Il faut quand même noter que le groupe devrait probablement céder le capital qu’il détient dans l’équipementier si la fusion devient effective.

Vous voulez en savoir plus sur Stellantis ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Stellantis ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène