Des véhicules H2 et autonomes pour les ports

Le groupe Gaussin, qui organise pendant deux jours des portes ouvertes à son siège d’Héricourt (Haute-Saône), annonce le lancement des premiers véhicules autonomes à hydrogène (AGV H2) pour les ports maritimes.

Ces nouveaux véhicules complètent la gamme de l’industriel franc-comtois, qui propose également ce type d’électrification avec l’ATM et l’APM qui se destinent à la logistique et aux ports. Equipé d’une pile de 45 kW, de deux moteurs électriques de 226 kW et d’une batterie de 60 kWh, l’AGV H2 peut être utilisé sans conducteur dans un environnement sans infrastructure et à trafic mixte. La PME est aussi impliquée dans la conduite autonome, avec ses propres logiciels, en plus de ses activités dans l’électrique et l’hydrogène. Ce nouveau modèle aidera les opérateurs portuaires à passer au zéro émission tout en offrant une autonomie accrue (15 h) et des ravitaillements plus courts. Il peut transporter jusqu’à 65 t.

‘Les coûts de production de l’hydrogène ayant chuté de plus de 50% depuis 2015, les véhicules à pile à combustible alimentés à l’hydrogène constituent désormais une solution viable pour les opérateurs portuaires, qui peuvent ainsi atteindre à la fois l’efficacité des opérations et les objectifs écologiques’, souligne Gaussin.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting