Un camion à hydrogène au Dakar

Le français Gaussin, qui fabrique des véhicules de logistique, souhaite profiter de la visibilité de la course du rallye-raid pour mettre en avant son virage vers l’hydrogène.

La PME d’Héricourt (Haute Saône) a engagé un camion à hydrogène aux couleurs d’Aramco, dans le désert d’Arabie saoudite. Baptisé H2 racing, le camion de Gaussin intègre deux moteurs électriques de 300 kW, une pile à combustible de 380 kW et 82 kWh de batteries. Les réservoirs peuvent contenir 80 kg d’hydrogène. La société prévoit « d’utiliser les données et les informations collectées durant la compétition de 2022 pour les développements de ses futurs camions. Son véhicule actuel affiche déjà une performance de 140 km/h avec une recharge en 20 minutes pour 800 kilomètres d’autonomie. A noter que le pilote est un local. Il s’agit de Philippe Jacquot, responsable de la société Dépannage 70 située à Frotey-lès-Lure (Haute-Saône),

Ce défi technologique aura un débouché sur les routes. Un accord entre Aramco et Gaussin vise à construire une usine moderne de fabrication de véhicules à hydrogène dans le Royaume d’Arabie Saoudite. Dans un premier temps, les deux partenaires étudieront la faisabilité d’une usine de fabrication et d’une entreprise de distribution d’hydrogène pour desservir la région du Moyen-Orient

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting