General Motors se lance aussi dans l’avion à hydrogène

Après le camion et le train, l’avion était la suite logique pour le géant américain qui vient de nouer un partenariat avec l’allemand Liebherr-Aerospace. Les deux compagnies vont travailler ensemble sur un démonstrateur utilisant la technologie de pile à combustible Hydrotec (du nom de la coentreprise entre GM et Honda). Et l’intégration se fera en France à Toulouse, dans un laboratoire de Liebherr-Aerospace.

« Notre technologie couvre un large éventail de besoins, sur terre, comme sur mer et dans les airs, et cette collaboration pourrait ouvrir de nouvelles opportunités pour assurer la transition énergétique dans l’aviation », affirme Charlie Freese, Directeur Exécutif chez GM. « Passer des moteurs conventionnels à une propulsion hydrogène implique des modifications majeures à bord d’un avion, mais avec pour résultat une plus grande efficience », commente Francis Carla, le responsable technique de Liebherr-Aerospace & Transportation SAS. Et il souligne la fiabilité de la technologie Hydrotec, éprouvée dans l’automobile et dans le domaine militaire.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Share on twitter
Share on linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting