Un nouveau gouvernement avec des pro hydrogène ?

Même si la transition écologique ne semble plus au même rang qu’avant les législatives, la filière hydrogène retrouve des ministres qu’elle a déjà eus comme interlocuteurs.

Bruno Le Maire reste le numéro 2 du gouvernement, en tant que ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique. Il connaît bien la filière hydrogène. A ses côtés, Roland Lescure est ministre délégué chargé de l’Industrie.

Dans le domaine de l’écologie, c’est Christophe Béchu qui devient ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, en remplacement d’Amélie de Montchalin, battue aux élections. Il était auparavant ministre délégué, en charge des collectivités territoriales. Mais il n’est que 10ème dans la hiérarchie, alors que la précédente titulaire du poste était 5ème dans le précédent gouvernement. Pour info, le maire d’Angers est associé avec les villes du Mans et de Dijon dans la commande de bennes à ordures ménagères. Un oubli est réparé, car désormais il y a à ses côtés un ministre délégué aux Transports, en la personne de Clément Beaune qui s’occupait avant de l’Europe. A noter que M. Béchu a aussi une secrétaire d’Etat, en la personne de Bérangère Couillard, chargée de l’Écologie.

Juste après, dans l’ordre protocolaire, on retrouve Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. Elle aussi connaît bien le petit monde de l’hydrogène.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting