H2 Green Steel lève plus de 4 milliards d’euros

H2 Green Steel
H2 Green Steel lève plus de 4 milliards d’euros

Le pionnier de l’acier vert obtenu à partir d’hydrogène a sécurisé des emprunts et augmente au passage ses fonds propres. Au total, il dispose d’un financement de 6,5 milliards d’euros pour la première usine sidérurgique verte à grande échelle au monde, dans le nord de la Suède.

L’entreprise a signé un financement par emprunts de 4,2 milliards d’euros : 3,5 milliards d’euros de dette senior et une facilité de dette junior pouvant aller jusqu’à 600 millions d’euros. On dénombre en tout 20 prêteurs, dont Svensk Exportkredit (SEK) et la Banque européenne d’investissement ainsi que des banques commerciales, dirigées par BNP Paribas, ING, KfW IPEX-Bank, Société Générale et UniCredit. H2 Green Steel a également levé près de 300 millions d’euros supplémentaires en fonds propres, portant le placement privé dans le projet à un total de 2,1 milliards d’euros. Les nouveaux actionnaires comprennent Microsoft Climate Innovation Fund, Mubea et Siemens Financial Services.

Rappelons qu’en septembre dernier, l’entreprise avait déjà levé 1,5 milliard d’euros de fonds propres, ce qui en a fait le plus grand placement privé de 2023 en Europe. Hy24 y avait participé.

Un engagement massif et unique dans ce domaine

H2 Green Steel a également signé un accord de subvention de 250 millions d’euros au titre du Fonds d’innovation* par l’intermédiaire de l’Agence exécutive européenne pour le climat, les infrastructures et l’environnement (CINEA). Au total, ce sont 6,5 milliards d’euros dont peut bénéficier la société pour son projet.

« Cet engagement massif de nos prêteurs, de nos investisseurs et du Fonds d’Innovation est une véritable reconnaissance de la qualité de notre entreprise. C’est aussi une grande victoire pour le climat car nous espérons que ce modèle inspirera le financement d’autres initiatives dans des secteurs difficiles à décarboner » déclare Henrik Henriksson, PDG de H2 Green Steel.

Plus d’nfos ici.

*Le Fonds pour l’innovation est financé par le système d’échange de quotas d’émission de l’Union européenne et soutient des projets innovants visant à accélérer la décarbonisation de l’industrie européenne et à accélérer la transition verte

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute