H2Coldchain : Chereau pousse l’hydrogène pour la chaîne du froid

Le spécialiste de la remorque Chereau croit en l’hydrogène comme source d’énergie propre. Il l’a montré à travers le projet ROAD de remorque frigorifique H2, qui va déboucher sur une offre industrielle Hydrogen Power H2. Mais, ce n’est pas tout. L’entreprise normande veut également construire un écosystème complet autour de la chaîne du froid. D’où le programme H2Coldchain, qui vise à remplacer le Diesel dans la chaîne logistique du froid par de l’hydrogène vert.

Il s’agit de mettre à disposition des transporteurs des semi-remorques frigorifiques fonctionnant à l’hydrogène, mais aussi – dès que possible -des tracteurs, ainsi que des points de production et de recharge d’hydrogène. Pour pallier l’absence de stations, le projet propose d’intégrer une station de production et de distribution sur chaque site industriel de la chaîne logistique du froid. Selon Chereau, grâce à des panneaux photovoltaïques, un électrolyseur et un réservoir de stockage, il est possible de produire de l’hydrogène vert localement. Ce pari est jouable, en raison des surfaces disponibles sur les différents bâtiments industriels des acteurs et partenaires du projet identifiés (fabricant de produits agro-alimentaires, transporteurs, distributeurs, constructeurs de tracteurs et de semi-remorques).

Le projet H2Coldchain, qui a été déposé à la mi-avril, en réponse à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par l’Etat, a reçu de très nombreuses lettres de soutien. Damien Destremau, le PDG de Chereau, lance à son tour un appel aux industriels de l’agro-alimentaire et de la pharmacie, aux transporteurs sous température dirigée, et aux distributeurs. « Décarbonons totalement ensemble notre filière d’ici à 2030, c’est possible, les technologies sont prêtes », insiste le dirigeant.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting