H2 Fuel : du stockage d’hydrogène sous forme de sel

H2 Fuel : stockage hydrogène sous forme de sel

H2 Fuel : du stockage d’hydrogène sous forme de sel

Au World Hydrogen de Rotterdam, la société néerlandaise H2 Fuel propose un mode de stockage d’hydrogène sous forme de sel pour un transport plus pratique et plus sûr.

C’est un stand qui interpelle avec deux cubes renfermant du sel et une Tesla en miniature. Et il y a une devinette : combien pourrait-on faire de km avec la poudre d’hydrogène d’un seul de ces cubes ? Le cube est mesure 40 cm sur 40 cm. Et la bonne réponse est 6 000 km ! H2 Fuel profite du salon pour communiquer pour la première fois sur sa solution.

Cet acteur hollandais propose de stocker l’hydrogène sous forme de borohydrure de sodium (NaBH4) : un vecteur présenté comme très sûr. Il présente l’avantage de stocker sous forme solide à température ambiante et pour une période indéfinie de l’hydrogène. Il suffit de rajouter de l’eau (d’une certaine pureté) pour le libérer, sachant qu’on récupère aussi au passage de l’hydrogène contenu dans cette même eau.

Ce vecteur présente la même densité énergétique que le Diesel et ne s’évapore pas. H2 Fuel y voit des applications prometteuses pour le transport et le stockage.

Le procédé complet est expliqué ici.

Vous voulez en savoir plus sur le World Hydrogen Summit de Rotterdam ? Alors cet article et celui-là devraient vous intéresser. 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

MasterClass H2 Toulouse