Hopium : une passation en douceur ?

Jean-Baptiste Djebbari quitte Hopium

Jean-Baptiste Djebbari quitte Hopium

Depuis l’annonce du remplacement de Jean-Baptiste Djebbari à la Présidence du conseil d’administration de la jeune marque de voitures à hydrogène, des questions se posent. L’ancien ministre a-t-il été viré ou a-t-il choisi de partir ?

Qui va remplacer Jean-Baptiste Djebbari au CA de Hopium ?

Sur son compte LinkedIn, qui affiche 29 000 abonnés, Jean-Baptiste Djebbari se dit  » heureux d’annoncer qu’Alain Guillou me remplace à la présidence du conseil d’administration d’Hopium ». Lequel a d’ailleurs commenté ce post : « Merci Jean-Baptiste ! Très fier de te succéder dans cette fonction et très heureux de rejoindre une entreprise animée par la passion ». Et l’ancien ministre de poursuivre, en parlant de son successeur : « Il aura l’honneur de diriger une très belle start-up industrielle française, pionnière dans les technologies de pile à combustible et la conception de véhicules à hydrogène. Un message particulier aux équipes d’Hopium dont le talent n’a d’égal que l’humilité et l’engagement au travail ». Et il confie au passage : « Je vous parle de mes nouveaux projets très bientôt ! ».

Interrogé par l’AFP, Jean-Baptiste Djebbari a expliqué qu’il avait « de nouveaux projets en cours de structuration » et qu’il souhaitait s’y « consacrer pleinement ». Il a précisé qu’il dévoilerait leur teneur « dans les jours (ou) semaines qui viennent ». C’est la « raison pour laquelle j’ai organisé ma succession chez Hopium », a-t-il affirmé.

Quel aura été son rôle dans l’entreprise ?

Evidemment, toutes ces formules sont à prendre avec précaution. Néanmoins, le tutoiement entre Alain Guillou et Jean-Baptiste Djebbari interpelle. L’ancien ministre sera donc resté moins d’un an chez Hopium, après avoir été nommé en juin 2022 administrateur de la société. On se souvient qu’Hopium avait annoncé son intention de le recruter alors qu’il était encore ministre, et que la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) avait émis quelques réserves, tout en l’autorisant à rejoindre l’entreprise (alors qu’elle avait refusé pour CMA CGM).

Personnage public, qui compte 1,1 million d’abonnés sur TikTok, Jean-Baptiste Djebbari a sans doute joué un rôle important. Le conseil d’administration a d’ailleurs salué « son implication et son énergie qui ont permis d’accroître la visibilité nationale et internationale d’Hopium ». Il écrit également qu’il a « mis en place les bases d’une organisation qui a pour vocation de faire passer l’entreprise du stade d’une start-up à celui d’une entreprise industrielle ».

De toute façon, le projet a été lancé à l’origine par Olivier Lombard, qui est le fondateur et toujours Vice-Président. Et les brevets déposés justifient en tout cas une démarche qui consiste à séparer en deux les activités, avec d’une part les technologies liées à la pile à combustible et d’autre part un véhicule haut de gamme.

Notre dernier entretien vidéo exclusif est à retrouver sur Youtube.

Pour lire notre dernier article sur Hopium c’est ici.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting