HRS va pouvoir installer son centre de production à Grenoble

Bonne nouvelle pour le concepteur et fabricant européen de stations de ravitaillement en hydrogène. Grenoble-Alpes Métropole a autorisé la cession d’un terrain de 2,6 hectares (dans la ZAC « Saut du Moine » à Champagnier), destiné à accueillir le futur centre de production et de recherche de HRS. L’acquisition définitive est prévue pour la mi-juin, le permis de construire sera alors déposé dans la foulée.

Cette nouvelle étape s’inscrit dans le calendrier de développement de la société, présenté lors de son introduction en bourse en février dernier. « Ce nouveau site d’une surface totale de 14 300 m², un des plus grands d’Europe, nous permettra de tripler la production pour atteindre 180 stations par an dès 2023, et de développer, en particulier, les stations de grande capacité d’une tonne et plus », précise Hassen Rachedi, Fondateur et Président de HRS.

Le site comprendra en son sein 4 300 m² de bureaux et d’espaces de vie pour accueillir l’ensemble des collaborateurs (une centaine d’ici 2025), ainsi qu’une station hydrogène d’une tonne / jour alimentée par un électrolyseur, un centre de recherche et une zone d’essai. « Ces éléments permettront d’accroître à la fois le savoir-faire unique de HRS et son expertise dans la maîtrise de technologies complexes, en particulier l’équilibre entre vitesse de compression et volume de stockage haute pression », annonce l’entreprise.

« Ce nouveau site est une étape décisive vers la réduction des coûts de production et donc vers la démocratisation de la mobilité électrique hydrogène, par nature zéro-émission « , se réjouit quant à lui Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes-Métropole.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting