L’Espagne premier maillon du hub HyDeal

Il y a un an, on vous avait parlé de ce collectif de 30 industriels de l’énergie issus de 4 pays (France, Espagne, Italie, Allemagne) qui voulait lancer une production massive d’hydrogène vert à partir d’énergie solaire en visant 1,5 € le kilo. Le programme “HyDeal Ambition” démarre concrètement avec un premier volet de l’autre côté des Pyrénées.

HyDeal Espagne va contribuer à fournir de l’hydrogène renouvelable pour la production d’acier vert, d’ammoniac vert, d’engrais verts et d’autres produits industriels à faible émission de carbone. Ce sera même le plus grand giga-projet d’hydrogène renouvelable à l’échelle mondiale, si l’on en croit le classement rendu public par l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA). Cette initiative, qui réunit notamment ArcelorMittal, Enagás, Grupo Fertiberia et DH2 Energy, fait même l’objet d’une joint-venture industrielle qui a été constituée en novembre 2021. Son objet est la mise en place de tout un ensemble d’infrastructures de production et de transport d’hydrogène vert à travers l’Espagne.

La première étape du projet alimentera un important complexe industriel situé dans les Asturies, produisant de l’hydrogène renouvelable par électrolyse et à un prix compétitif par rapport aux autres combustibles fossiles grâce à des centrales solaires situées dans différentes parties de la moitié nord de l’Espagne. Le démarrage de la production est prévu pour 2025, et il prévoit d’avoir une capacité installée totale de 9,5 GW qui fournira de l’énergie électrique à 7,4 GW de capacité d’électrolyse d’ici 2030.

ArcelorMittal et Grupo Fertiberia, ainsi que d’autres organisations qui rejoindront HyDeal Spain, seront les principaux acheteurs de cette énergie propre, avec un plan d’acquisition de 6,6 millions de tonnes d’hydrogène renouvelable au cours des 20 prochaines années. Ce qui permettra de réduire de 4% de émissions de CO2 en Espagne.

L’ambition est de fournir l’équivalent de 5 % du gaz naturel importé par l’Espagne.

HyDeal Espagne va adopter un modèle industriel et financier disruptif, basé sur l’intégration des chaînes de valeur, la capture de l’énergie solaire, l’installation industrielle d’électrolyseurs, le déploiement de gazoducs exclusifs pour le transport de l’hydrogène et l’agrégation de la demande énergétique . De cette manière, une connexion directe sera générée entre la production d’hydrogène renouvelable à grande échelle et sa consommation rentable à long terme, créant un système durable.

« Nous lançons un message historique à toutes les énergies utilisateurs : l’hydrogène vert, ce n’est pas seulement des petits projets locaux et coûteux, c’est désormais un produit complet, capable de concurrencer le charbon, le pétrole, le gaz naturel en coût comme en volume, c’est l’arme à grande échelle contre la crise climatique et la flambée des prix de l’énergie », indique Thierry Lepercq, président de la plateforme et porte-parole d’HyDeal Ambition.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting