Le reformage autothermique d’Air Liquide retenu au Japon

En alternative au reformage du méthane à la vapeur (SMR) avec captage de carbone, le reformage autothermique (ATR) est l’une des dernières technologies utilisées par Air Liquide.

Elle se distingue par une meilleure efficience énergétique et un processus de production simplifié reposant sur un réacteur unique, ce qui permet de limiter les investissements, tout en captant jusqu’à 99 % du carbone. Portée par la filiale d’ingénierie Air Liquide Engineering & Construction, la technologie va être déployée pour de la production d’hydrogène et d’ammoniac bas carbone au Japon (plus précisément dans le quartier de Hirai de Kashiwazaki, une ville située dans la préfecture de Niigata). Elle sera employée dans le cadre d’un projet-pilote, détenu et opéré par INPEX CORPORATION une entreprise japonaise d’exploration et de production de pétrole et de gaz.

L’ensemble du projet constituera le premier projet de démonstration au Japon intégrant de la production d’hydrogène et d’ammoniac bas carbone avec captage du carbone.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting