France Hydrogène souhaiterait un plus gros bonus

A l’occasion des journées hydrogène dans les territoires, le Président de France Hydrogène a commenté l’actualité récente, lors d’une rencontre avec les journalistes.

En préambule, Philippe Boucly a déploré que certains parlementaires n’aient pas été réélus lors des législatives. Il a notamment cité Michel Delpon, ex-député de Dordogne et qui a animait un groupe d’études sur l’hydrogène à l’Assemblée. Il a suggéré que Jean-Luc Fugit, député du Rhône et Président du Conseil National de l’Air puisse reprendre le flambeau.

Le Président de France Hydrogène plaide par ailleurs pour une neutralité technologique. Il a ainsi évoqué des solutions moins matures mais intéressantes comme la thermolyse de la biomasse. S’il accorde un bon point aux autorités publiques sur la prise en compte de la production, avec des projets de giga factories, il demande à ce qu’on n’oublie pas les usages. Et à ce propos, en matière de mobilité, M. Boucly a déclaré que le bonus n’étais pas assez élevé pour l’hydrogène. Selon lui, il faudrait prendre modèle sur l’Allemagne, où 80 % du surcoût est pris en charge.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting